CorTech : la mobilisation des travailleurs/euses a porté ses fruits.

Les travailleurs et travailleuses de CorTech SA à Cornol ont fait la démonstration que la mobilisation et la solidarité peuvent changer le cours des choses. A l'annonce des 40 licenciements dans l'entreprise, un groupe de travail interne s'est constitué sous la houlette de secrétaires syndicaux d'Unia. Les résultats: une dizaine de postes de travail préservés et un plan social digne de ce nom pour celles et ceux qui perdent leur emploi.

Unia tient à saluer l'engagement des membres du groupe de travail. Comme celui de tout le personnel de l'entreprise. Le délai de consultation a permis de dégager des pistes pour la réduction des licenciements: augmentation de la RHT, formation interne, rapatriement de sous-traitance, réductions volontaires des taux d'activités, etc. Onze licenciements ont pu être évités, leur nombre se réduisant à 29 sur les 40 préalablement annoncés. Et deux travailleurs/euses verront leur taux d'activité baisser.

Grâce à l’investissement de tous, un plan social correct a en outre pu être négocié pour les personnes qui doivent malgré tout être licenciées. Il prend en compte l'âge et l'ancienneté des personnes. De plus, une prime de 2500 francs par enfant a pu être obtenue. Quant aux indemnités que les travailleurs/euses toucheront, elles varient entre deux et six mois de salaire, en plus du délai de congé.
 
Le syndicat Unia Transjurane remercie les travailleurs/euses de CorTech pour leur engagement. Les situations de ce genre se multipliant dans la région, le syndicat a une preuve de plus qu’il peut compter sur la combativité des travailleurs/euses pour atténuer les conséquences dramatiques de licenciements dans le respect et la dignité.
 

Plus d’Informations:
<link mail ein fenster zum versenden der>Pierluigi Fedele
, secrétaire régional Unia Transjurane